fbpx
AudiovisuelTournage

Se filmer avec son smartphone

By 27 janvier 2020 février 7th, 2020 No Comments

Salut les vidéastes,

Aujourd’hui, on va apprendre à se filmer avec son smartphone et pour ça on va passer en revue tout ce qu’il faut savoir sur le cadrage, la lumière et le son.

 

Le cadrage de votre vidéo corporate

Avant de penser au cadrage, il faut décider d’un lieu. Que ce soit votre bureau, votre salon, votre jardin ou une rue de votre coin ; il va falloir se poser une question avant de le choisir : à quel point ce lieu est intéressant et raconte une histoire en rapport avec ce que vous faites ?

Le salon de e-penser avec le tableau de Nikola Tesla

norman dans sa chambre

La chambre artistique et bordélique de Norman

Par exemple, le studio du youtuber d’e-penser évoque tout de suite son goût pour les sciences alors que la chambre de Norman ressemble à celle de n’importe quel ado qui a du mal à grandir. Si vous n’avez pas de lieu iconique, un fond coloré peut être une très bonne option. Evitez juste les fonds blancs qui sont très complexes à éclairer et un peu ennuyeux.

 

Selon le plan que vous choisissez, n’oubliez pas de faire un peu de rangement. Rien de pire qu’une chaussette qui traine ou un drap bordélique pour capter l’attention.

 

 

Le placement de son smartphone

Maintenant, parlons de votre placement dans le cadre. Vu que vous êtes tout seul, vous allez quasiment tout le temps faire du face caméra. Le face-caméra comporte quelques règles. D’abord, il faut être bien centré dans l’image. Ensuite, si vous découpez votre image en trois tiers, il faut que vos yeux soient au niveau du tiers du haut. Enfin, et c’est sans doute ce qu’il y a de plus dur, vous devez regarder la caméra droit dans les yeux.

Debout ou assis ? Être debout va vous rendre plus tonique mais si vous n’êtes pas très à l’aise, vous aller bougez sans vous rendre compter et finir complètement flou. Donc si vous choisissez cette option, il faut ancrer vos pieds dans le sol. Si vous préférez la faire assis, ce que je vous conseille si vous êtes quelqu’un de plutôt posé, prenez un fauteuil ou utilisez une table, ça vous donnera une bonne posture. Par pitié, ne vous calez pas sur une chaise, ça ne marche pas. Vous allez avoir tendance à mettre les mains comme ça et à vous avachir sur la chaise.

mr bean dort sur chaise

 

Une fois que vous avez choisi votre position, vous allez devoir choisir les limites de votre cadre. Est-ce que vous voulez un plan serré ? Un plan nombril ? Un plan large ? Votre choix par défaut, c’est le plan nombril. Pourquoi ? Parce qu’il coupe les jambes tout en gardant les mains. Or, pour beaucoup de gens, les mains servent à communiquer et si vous les couper à ras, comme ici, vous allez créer un sentiment d’étrangeté. Par contre, montrer les jambes ne sert pas à grand-chose, mieux vaut les couper. Le plan serré va vous permettre de mettre certaines choses en valeur à des moments clefs et le plan large permettra à votre audience de voir votre décor. A vous de choisir ce qui vous convient selon le contexte.

Dans mes vidéos, j’utilise le plus souvent le plan nombril. C’est un plan suffisamment large pour que vous puissiez voir un peu mon appartement et suffisamment serré pour que vous n’ayez pas à voir mon carrelage au sol ou les pieds de mon fauteuil, ce qui n’est pas très intéressant.

 

Régler la hauteur de son smartphone

Dernier réglage de placement, la hauteur de la caméra. il faut que la caméra soit à la hauteur du menton/cou si vous tournez un plan un peu large, et à la hauteur du nez si vous voulez faire un plan un peu plus serré. Si vous n’êtes pas sûr de la hauteur de votre caméra, il y a quelques points à vérifier. Si vous êtes trop bas, vous allez voir le bas du menton et l’intérieur du nez, ce n’est pas bon. Et si votre caméra est trop haute, vous serez obligé de lever les yeux ce qui n’est pas très esthétique et écrase le cou.

 

Disposer sa lumière

La lumière, sans doute un de mes sujets favoris. C’est la priorité si vous voulez une belle image. Avec un smartphone moyen et une bonne lumière, on peut faire des choses très belles. Avec l’inverse, c’est impossible !

La lumière n’est pas une science exacte, on trouve ce que l’on veut qu’après plusieurs essais. Il faut déplacer ou éteindre des lampes, jouer avec vos rideaux, déplacer le sujet… C’est comme ça que l’on construit une lumière qu’on aime. Ça peut sembler long à faire, mais une fois que vous avez trouvé une disposition qui vous plait, vous pourrez la prendre en photo et réutiliser le même arrangement pour les vidéos suivantes.

Je vais vous montrer comment ça se passe.

  • La première chose à faire, c’est de se placer de manière à ce que votre source principale de lumière touche votre visage latéralement. Pourquoi ? Parce que ça va découper votre visage en deux moitiés et lui donner du volume. Une lumière de face aura tendance à effacer toutes les aspérités du visage (c’est pour ça qu’elle est utilisée dans la mode), et une lumière de derrière assombrira trop le visage par rapport au reste de l’environnement.

    La lumière latérale de la fenêtre découpe mon visage

     

  • La deuxième chose que j’ai remarqué, c’est que je suis habillé avec une chemise sombre, sur un fauteuil sombre et que derrière moi, y un mur très clair. Le problème du mur clair, c’est qu’il va capter l’œil et au lieu de regarder moi, vous allez regarder le mur. Ce qu’il faut faire, c’est réduire la lumière au fond de la pièce et pour ça, on va fermer les rideaux.

    grâce à la fermeture des rideaux, le fond est plus discret et je suis d’autant plus mis en valeur

 

  • Mais on a un petit souci. Même avec les rideaux, on ne voit pas très bien la partie sombre de mon visage, ça manque de volume et de couleur. Ce qu’on va faire, c’est apporter de la lumière pour éclairer la partie sombre de mon visage. Pour ça, il y a plusieurs moyens :
    • Le premier, c’est d’ajouter des surfaces réfléchissantes sur la gauche. Pour ça, on peut tendre un drap, poser une plaque de polystyrène blanc… Dans mon cas, ça ne marche pas très bien : mon mur est blanc et réfléchis déjà beaucoup la lumière.
    • L’autre possibilité consiste à rajouter une source de lumière. Attention, ne la mettez pas trop vers l’avant : ca va rendre votre visage plat. Par contre, si vous la mettez vers l’arrière, elle va souligner la courbure de votre menton et dessiner le contour de vos cheveux ce qui va donner de l’intensité à vos expressions.
    • Ce que j’ai choisi de faire, c’est tout simplement de fermer la porte à gauche. Le petit supplément de lumière aide.

On ferme la porte

Voilà le résultat final. Et le tout quasiment sans matériel. La lumière est un sujet infinie, on n’a fait qu’en effleurer les possibilités mais tout ce que je vous ai montré devrait vous suffire pour faire une bonne lumière à peu près partout.

 

Il faut aussi prendre en compte une chose : le choix des vêtements et du fauteuil. Comme vous le voyez, j’ai choisi une chemise bleue qui a une teinte assez proche de celle de mon fauteuil et de mon micro-cravate. L’intérêt, c’est que cette partie de mon corps est comme effacé et par contraste, mes mains et mon visage, qui sont de couleur claires, ressortent. La même chose se passe au niveau de mes cheveux qui sont très sombres et ressortent beaucoup sur le fond blanc. Tout cela permet de mettre l’accent sur les deux parties les plus expressives de mon anatomie, mon visage et mes mains. Et si vous vous demandez pourquoi Steve Jobs portait des cols roulés noirs, c’est précisément pour ça !

 

 

Comme vous le voyez, construire une lumière n’est pas facile, c’est pour ça que je vous conseille, la première fois, de faire des essais de lumière avec un ami ou votre conjoint. Si ce n’est pas possible, ce que vous pouvez faire, c’est utiliser une pile d’oreiller et les disposer de cette manière. L’oreiller du haut est le plus important, c’est celui qui va symboliser votre visage. Choisissez-le clair et disposez-le ainsi. C’est très important qu’il soit posé de profil parce que comme ça il vous permettra de voir comment la lumière se répartira du côté gauche et du côté droit de votre visage et vous pourrez faire vos réglages.

L’autre avantage de cette technique, c’est que vous pourrez faire votre mise au point plus facilement. Si vous avez vu ma vidéo sur les caractéristiques des appareils photo de smartphone, vous savez que sur votre smartphone, c’est toujours la caméra arrière qui est la meilleure. C’est pour ça que vous allez travailler avec celle-là. Le souci, c’est que faire sa mise au point ne va pas être possible si vous ne pouvez pas voir l’écran. Mais là, vous pourrez utiliser la pile d’oreiller pour jouer les cobayes : faites votre mise au point sur l’oreiller du haut, puis reprenez votre place.

 

Le son – le micro de votre smartphone ne suffit pas

Pour tout ce qui est son, j’ai déjà écrit du contenu sur le sujet. Pour savoir quel type de micro-cravate il vous faut et comment l’utiliser, vous pouvez aller voir ici.

 

Maintenant que tout est prêt, on va enfin pouvoir filmer. Le procédé est assez simple : vous faites tourner votre smartphone et vous prononcez ce que vous avez à dire paragraphe par paragraphe. Tant qu’un paragraphe n’est pas bon, vous ne passez pas au suivant. Si vous buttez vraiment trop sur un passage, le mieux est de trouver une autre formulation, de le réécrire jusqu’à ce qu’il puisse sortir de manière fluide.

A chaque fois qu’un paragraphe a été bien prononcé, bien rendu, je vous conseille de faire des grands gestes à la caméra, ça vous permettra de retrouver ce moment au montage beaucoup plus facilement et de gagner du temps.

Pour des raisons techniques (chaleur de votre smartphone), c’est mieux de ne pas faire des enregistrements trop longs. Je vous conseille de couper la caméra à intervalle régulier pour recommencer une vidéo.

 

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, j’espère que ça vous a intéressé et n’hésitez pas à me poser des questions en commentaire. Salut !

 

 

Je fais souvent des fautes, si vous en voyez une, vous pouvez me le signaler en cliquant sur : Ctrl + Entrée .

Leave a Reply

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :